Le Conseil d’État demande à l’Arcom de mieux contrôler CNews


Le logo de CNEWS sur un micro. /Photo prise le 10 mai 2021/REUTERS/Sarah Meyssonnier

PARIS (Reuters) — Le Conseil d’État a demandé mardi à l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) de contrôler de nouveau le respect du pluralisme et de l’indépendance de l’information par CNews, après un recours de Reporters sans frontières (RSF).

L’ONG a saisi en 2022 le Conseil d’Etat pour contester notamment le refus de l’Arcom «d’agir contre les manquements de CNews à ses obligations», reprochant à la chaîne d’information continue de ne pas respecter l’indépendance, le pluralisme et l’honnêteté de l’information.

«Saisi par l’association Reporters sans frontières, le Conseil d’État juge que (…) l’Arcom doit prendre en compte la diversité des courants de pensée et d’opinions représentés par l’ensemble des participants aux programmes diffusés (…) et pas uniquement le temps d’intervention des personnalités politiques», indique le conseil dans un communiqué.

Le Conseil a par conséquent sommé l’Arcom de réexaminer dans un délai de six mois le respect par la chaîne CNews de ses obligations.

RSF a salué dans un communiqué une «décision historique pour l’indépendance et le pluralisme de l’information».

De son côté, l’Arcom a pris acte et confirmé qu’elle allait réexaminer le recours de RSF et prendre en compte «les interventions de l’ensemble des participants aux programmes diffusés, y compris les chroniqueurs, animateurs et invités».

(Rédigé par Kate Entringer)

Source

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

Кнопка «Наверх»